Pot pourri

C'est peut être vrai.
Si tous les vers de la planète terre proviennent de corps moisis, on peut ainsi déduire que le crâne du poète est un vrai dépotoir à ciel ouvert. Puisque disais-je, même à l'envers, le poète pond des vers près du verre vert, vers la verveine de sa plume toujours ouverte à l'an vert.
#jah olela wembo

Tags : le vers du poète - la poésie - les rimes - écrivain - Ecrire ♥ - aime

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.156.39.245) if someone makes a complaint.

Report abuse